Edito

Emmanuel Macron vient de prendre ses fonctions de président de la République, et déjà des questions se posent sur les conséquences pour les communes des premières mesures annoncées:

  • Le décret permettant aux maires de revenir en arrière sur la réforme des rythmes scolaires serait prêt et publié avant l’été, afin de permettre aux communes de délibérer pour réorganiser le temps scolaire dès la rentrée prochaine. Cette mesure pose la question des conséquences pédagogiques et organisationnelles.
  • La réforme annoncée de la taxe d’habitation qui serait supprimée pour 80 % des ménages devra entraîner les compensations prévues afin de financer cet énorme manque à gagner pour les communes.
  • Enfin la politique prévue par le nouveau gouvernement devra être confortée par un pacte financier garantissant la stabilité, l’équilibre et la prévisibilité des ressources et des charges des collectivités.

Souhaitons à notre nouveau chef de l’Etat bien du courage et de la persévérance afin de traiter ces sujets et bien d’autres, tous d’importance et d’actualité.
Ces nombreuses incertitudes ne doivent pas nous empêcher de réaliser le programme prévu autour des grands projets que sont la restauration de l’abbaye et la sécurisation des voies piétonnes.
 

Bonnes fêtes et bon été à toutes et à tous

Emmanuel Macronek Errepublikako lehendakari kargua hartu berri du, eta jakinarazi dituen lehen neurriek herriengan ukanen dituzten ondorioei buruzko galdera zenbait hor dira jadanik.

Auzapezak eskola erritmoen erreformari buruz gibelera jitera utziko dituen dekretua uda aitzin plazaratu behar liteke, herriek heldu den sartzea aitzin eskola denboraren antolaketaz deliberatu ahal izateko. Neurri honek pedagogia eta antolaketa ondorioei buruzko galdera dakar.

Familien %80arentzat bizitegi zerga ezeztatuko lukeen erreformak konpentsazioa ekarri behar luke, herriek luketen gaitzeko galtzearen diruztatzeko.
- Azkenik, gobernuak pentsatu politikari indar eman beharko dio egonkortasuna, oreka eta kolektibitateen baliabide eta karguak aitzinetik ikusi ahal izatea bermatuko dituen finantza-hitzarmenak. 

Gure estatuburu berriari, gai hauek eta gaurkoak eta garrantzitsuak diren beste anitz tratatzeko kuraia eta tema desiratzen dizkiogu.

Duda-muda hauek guziek ez gaituzte proiektu handien inguruan pentsatu programaren obratzen trabatu behar. Hauek dira abadiaren berritzea eta oinezkoen bideei segurtasuna ematea. 

Besta on deneri eta uda on deneri

Le Maire Pierre Guillemotonia